...Ports
Armateurs
Offshore
Construction Navale
Recherche
pêche
Nautisme
Marine Nationale
Gérard d’ABOVILLE, Président du Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance : Lieu de rencontre, de réflexion et de proposition, le CMF démontre que les activités maritimes sont étroitement liées. Chacune bénéficie de la promotion que le Cluster apporte au fait maritime français.
Michel BELLION, Délégué national de la filière Mer : La mobilité professionnelle au sein du maritime ne se décrète pas, elle nécessite une dynamique, des décloisonnements, des pratiques d'entraide, en somme ces vertus que porte le Cluster Maritime Français.
Philippe BERTEROTTIERE, PDG de GTT : Rassemblant des entités différentes ayant en commun les enjeux maritimes, le Cluster réussit un tour de force : montrer que la France a un atout majeur qui ne demande qu’à se développer encore plus.
Patrick BOISSIER, PDG de DCNS : Depuis 7 ans maintenant, le CMF est la voix de la France maritime. Cette voix doit être de plus en plus forte pour convaincre que la mer est un extraordinaire réservoir de croissance pour notre pays.
Philippe BOISSON, Président de l’Association Française de Droit Maritime : Le CMF a réussi le pari de réunir sous une même bannière les acteurs de la France maritime dans sa globalité. Continuons de soutenir son action pour être mieux entendu auprès des politiques et des medias.
Laurent CASTAING, Directeur Général de STX France : Le Cluster c’est d’abord une bande de professionnels passionnés et respectueux de la mer, convaincus de son importance économique pour notre futur, et qui veulent que la France y porte plus attention.
Thibault de FOUCHIER, Expert Maritime et Financier, S2F Navispec : Depuis l’origine, notre groupe a fondé son développement sur l’esprit de partenariat qui est l’esprit même du Cluster pour élaborer des actions qui portent efficacement notre industrie vers l’avenir.
Philippe FOURRIER, Président d’ILAGO : Le CMF c’est une équipe disponible, efficace et passionnée. Le travail déjà abattu est considérable, et la tâche l’est tout autant : souhaitons une longue vie au Cluster, dans notre intérêt à tous !
Jean-Michel GERMA, Président de SOPER : Le CMF c’est l’alliance des talents du maritime et de l’énergie pour lancer la filière éolienne offshore, et déjà mobilisés pour le développement des EMR et l’aventure du stockage de l’énergie en mer.
Alain HOUARD, VP Marine & Offshore de Dassault Systemes : Temps historiques pour l'industrie navale : la mer crée de vraies opportunités de business. Nous soutenons activement le CMF qui renforce la position de la France face à la concurrence internationale.
Christian LEFEVRE, Directeur Général de BOURBON : Le CMF œuvre pour que la France maritime reste compétitive et que les centres de décision des entreprises puissent continuer à gérer leurs opérations à l’international depuis leur base française.
Philippe LOUIS-DREYFUS, PDG de LOUIS-DREYFUS ARMATEURS : Le CMF a joué un rôle majeur dans la (re)connaissance des activités maritimes, outils essentiels du développement durable. La société et les politiques voient la mer d'un œil neuf. Merci au Cluster !
Frédéric MONCANY DE SAINT AIGNAN, Président de la Fédération Française des Pilotes Maritimes : Les acteurs, les enjeux, les richesses en mer sont multiples. Pour une vraie ambition maritime, des échanges transversaux créant des synergies sont indispensables aux intérêts nationaux. C’est ça le CMF !
Bruno NICOLAS, Directeur Général de VINCI Energies France : Initiative originale à sa création, le CMF est devenu l’organisation française de référence des acteurs du maritime. Plus qu’un lieu d’échanges c’est un centre d’actions créateur de nouvelles opportunités.
Jérôme PECRESSE, Président d’ALSTOM Renewable Power : Au nom d’Alstom, acteur majeur des EMR et membre actif du Cluster depuis 2010, je salue la contribution décisive du CMF au développement d’une filière en devenir et lui renouvelle toute ma confiance.
Pascal PIRIOU, PDG du Groupe PIRIOU : Le CMF est la voix du secteur maritime français, dont tous les acteurs ont enfin trouvé le moyen pour que leur voix porte, loin et fort, notamment auprès des Pouvoirs Publics, et c'est fondamental.
Jean-Marie POIMBOEUF, Président du GICAN et Vice-président du CORICAN : Depuis sa création, le CMF a un rôle de vigie dans un monde toujours plus complexe : espace de dialogue, de réflexion et de promotion, c’est tout le maritime qui bénéficie des synergies ainsi créées.
Jean-Bernard RAOUST, PDG de BRS : Pari gagné ! En 7 ans, le CMF, entité représentative, respectée et écoutée, a créé une communauté maritime active pour mettre en valeur ses savoir-faire et affronter ensemble les défis économiques.
Amiral Bernard ROGEL, Chef d’Etat-major de la Marine nationale : La stratégie française de défense et sécurité intègre désormais les enjeux maritimes. Le CMF a un rôle clé pour expliquer ces enjeux et leurs évolutions. Ce qui se passe en mer est vital pour notre avenir.
Gérard ROMITI, Président du Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins : Le secteur de la pêche est bien décidé à relever les différents enjeux maritimes du 21e Siècle. La solidarité mais aussi les synergies transversales développées par le Cluster sont à ce titre précieuses.
Philippe VALLETTE, Directeur Général de NAUSICAA : En cette époque d’émergence de la Blue Society, le soutien du Cluster est plus que jamais indispensable à la mobilisation du monde maritime, afin de croire au progrès durable et de réussir, tous ensemble.
Home > Les Secteurs Maritimes > Développement durable

Développement durable

Maritime et Développement durable

Dans la suite du Grenelle de l’environnement (2007), le gouvernement a lancé au printemps 2009 un ”Grenelle de la mer”.

Véritable forum qui a mobilisé élus, professionnels, ONG et services de l’État, ce Grenelle a débouché sur une série de propositions visant à promouvoir le respect de l’environnement sans inhiber pour autant le développement économique.Le CMF a été l’un des acteurs de cette démarche pour un véritable développement durable.

Les propositions ont été affinées et travaillées dans des COMOPS (comités opérationnels) au sein desquels travaillaient des professionnels tels Armateurs de France ou Fédération des Industries Nautiques. Il importe maintenant que plus de suites raisonnables et concrètes soient données à l'exercice ! Ce qui était –entre autres– l'objectif de nouvelles initiatives telles le débat sur la transition énergétique ou la conférence environnementale.


La mer : un environnement fragile

 

Agence des aires marines protégées

L’Agence des aires marines protégées est un établissement public national rattaché au ministère de l’Ecologie. Elle a pour fonctions principales l’appui aux politiques publiques d’aires marines protégées (AMP), l’animation du réseau des AMP et la fourniture des personnels et des budgets nécessaires à la gestion des parcs naturels marins qu’elle met en place. Les AMP sont les parcs naturels marins, les parties maritimes du domaine du Conservatoire du littoral, des parcs nationaux, des réserves naturelles, des zones de protection de biotope, des sites Natura 2000 ainsi que les désignations faites dans le cadre de conventions internationales.

L’Agence est un acteur de l’aménagement de l’espace maritime français et de la définition d’une stratégie marine en France. Elle renforce la capacité d’expertise française dans les négociations internationales sur la mer. Le Grenelle de la mer lui a fixé l’objectif de création de dix parcs naturels marins en métropole et deux au minimum en outre mer d’ici 2015. A ce jour, quatre parcs naturels marins existent déjà : en mer d’Iroise, à Mayotte, en Méditerranée et aux Glorieuses ; cinq missions d’étude de parcs sont en place.

www.aires-marines.fr

Tara Expeditions

Tara Expéditions organise des expéditions pour étudier et comprendre l'impact des changements climatiques et de la crise écologique sur nos océans.

Initiative privée (à but non lucratif) française, Tara Expéditions agit depuis 2003 en faveur de l’environnement et de la recherche grâce à un bateau mythique, Tara, taillé pour les conditions extrêmes. Le projet est né de la passion des océans, d’une vision humaniste et engagée de ses créateurs, agnès b et Etienne Bourgois.
 
Les expéditions scientifiques de Tara étudient deux thèmes scientiἀques principaux : océan et changement climatique. Elles sont le fruit d'une collaboration avec des instituts scientifiques et apportent des résultats concrets sur ces thématiques.Tara Expéditions agit aussi concrètement pour renforcer la conscience environnementale du grand public et des jeunes, notamment à travers le dispositif Tara Junior, et incite les politiques à agir sur le plan environnemental.

www.taraexpeditions.org

Réseau Océan Mondial

Les participants français du Réseau Océan Mondial (338 organisations à l’échelle internationale) ont fondé en 2013 le Réseau Océan Mondial France pour mener des actions spécifiques au contexte national. Ainsi, le Réseau Océan Mondial France soutient le déploiement du programme Mr.Goodfish favorisant une consommation responsable des produits de la mer, ou encore l’organisation de la Journée Mondiale de l’Océan.

Depuis 2012, le Réseau Océan Mondial est également engagé dans le projet européen Sea For Society, vers la Blue Society. Les membres du Réseau Océan Mondial sont mobilisés autour d’une ligne d’action commune : sensibiliser le grand public à la préservation de l’océan et favoriser la participation de la société civile à la gouvernance de l’océan. Le Réseau Océan Mondial fait converger et communiquer différentes sphères : politique, scientifique, économique, médiatique et société civile. 

 

Plusieurs membres du CMF proposent des solutions, équipements et services innovants et à forte valeur ajoutée pour la lutte anti-pollution, le traitement des déchets, etc.

Prévention environnementale et traitement de déchets

Ecoslops

Activité principale : construire et opérer des usines de recyclage de résidus pétroliers en carburants marins.Créée en 2009, ECOSLOPS propose une solution unique et innovante pour recycler ces résidus en combinant le bénéfice de la protection environnementale à une profitabilité financière permettant d’offrir un meilleur service aux navires.La technologie OW2P (Oil Waste Processing Plant) combine un procédé de rafἀnage avec un traitement d'eau approprié.

Après séparation de l'eau, les hydrocarbures sont recyclés sous forme de deux carburants marins conformes à l’ISO 8217 : MDO (Marine Diesel oil) et IFO 380 (Intermediate Fuel Oil).Le concept qui respecte les standards internationaux tels que l’ASTM et l’API est globalement favorable au respect de l'environnement. 

L'OW2P offre un réel bénéἀce à tous les acteurs portuaires : les autorités portuaires, les collecteurs de résidus, les opérateurs des terminaux portuaires, les compagnies maritimes et les fournisseurs de combustibles marins.

Ship-Waste agency

Le programme Ship Waste a pour objet la mise à disposition d’une plateforme internet collaborative de services web B2B. La plateforme SWANET®, composée d’une application embarquée (SWABOARD®) et d’un site internet (SWASHORE®) destiné aux acteurs terrestres, vise principalement à faciliter la gestion des flux déchets depuis le navire jusqu’au centre de traitement et à dématérialiser les différents documents officiels relatifs aux opérations de déchargements de déchets de navire.
 
À partir de la plateforme collaborative, il sera ainsi possible d’assurer la traçabilité des résidus, valider l’authenticité des opérations réalisées, et privilégier la sélection d’opérateurs en fonction de leur compétence, transparence et qualité opérationnelle… n’importe où dans le monde.

www.ship-waste.com

Sécurité passive :

JLMD

Leader international de la catégorie FOR system (Fast Oil Recovery systems), JLMD Ecologic Group étudie, développe et commercialise des équipements pré-installés à bord de tous types de navire, sécurisant les cuves de transport de produits écologiquement dangereux ainsi que les soutes à carburant.

Ces systèmes apportent des solutions dans le cas d’incidents impliquant les cuves. Ces installations apportent sécurité, proἀtabilité, compétitivité et notoriété au navire et à son armement.

www.jlmdsystem.com

Dépollution :

BIO-UV

BIO-UV, certifié ISO 9001 par le Bureau Veritas, développe, fabrique et commercialise dans le monde entier des systèmes innovants et fiables de traitement de l’eau par ultraviolets (traitement des eaux usées, purification des effluents industriels, production d’eau potable, aquaculture, …).

Pour le traitement des eaux de ballasts et conformément à la Directive G8 de l’OMI, BIO-UV a conçu BIO-SEA, un système modulaire, sans chimie, qui combine ἀltration mécanique et traitement UV.

Écocéane

Ecocéane, société créée en 2003, se consacre exclusivement à la recherche, au développement et à la commercialisation de trois gammes de navires brevetés pour le ramassage des hydrocarbures et déchets solides flottants en mer :

•     gamme CATAGLOP : dépollution et nettoyage des ports et du littoral,

•     gamme WORKGLOP : services maritimes pétroliers et dépollution,

•     gamme SPILLGLOP : veille et lutte antipollution.

www.ecoceane.com

Thomsea

Entreprise créée en 2003, leader européen pour la conception et la fabrication de chaluts dépollueurs (breveté) utilisés lors des marées noires ou contre toutes autres pollutions de surface en mer, sur les canaux ou les plans d’eau intérieurs (hydrocarbures lourds et légers, macro déchets etc.).

Thomsea forme également les opérateurs à l’utilisation des chaluts à partir d’embarcations (chalutiers, barges ostréicoles, pneumatiques motorisés) ou à partir des berges.

www.thomsea.fr

Déconstruction

TOPP DECIDE

Topp Decide est une société de conseil spécialisée dans l’assistance à l’industrie pour le démantèlement rationnel des navires - civils ou militaires - des plateformes pétrolières et autres infrastructures industrielles complexes. Topp Decide a une connaissance approfondie des bonnes pratiques dans tous les aspects concernés de la déconstruction - technologie, sécurité sanitaire et environnementale, organisation industrielle, économie, droit, politique et communication.

www.topp-decide.com

haut de page